Rochers en bord de rivière

Rochers en bord de rivière

Vus depuis le sentier panoramique

Rare au Maroc

Rare au Maroc

Le sentier est balisé, profitons-en !

A flanc de côteau

A flanc de côteau

Le sentier de la Vallée du Paradis grimpe d'abord, pour ensuite redescendre

Atlas vallonné

Atlas vallonné

Le paysage montagneux est superbe

Double paradis

Double paradis

Celui de la Vallée et celui de la promenade

Cabanes hippies

Cabanes hippies

Il reste quelque chose de Jimi Hendrix dans la Vallée du Paradis

Le Paradis sur terre ?

Le Paradis sur terre ?

Un oued chargé d'eau, des palmiers-dattiers, des acacias, des chênes verts, des genévriers, des lavandes

On approche du Paradis...

On approche du Paradis...

Entre rochers et végétation, un paysage rare en Afrique du Nord

Vallée du Paradis : ambiance hippie ;-)

​​
L'exceptionnelle Vallée du Paradis est cachée au plus profond d'un des derniers contreforts de l'Atlas avant que celui-ci ne descende dans l'Atlantique, à Agadir. On y accède par une route parfois cahotique qui s'enfile dans la montagne. Il faut la mériter et emprunter ensuite un chemin pédestre balisé.

La Vallée du Paradis a été rendue célèbre par le plus grand des hasards. Un couple allemand atteint par la maladie passa par là et en repartit guéri, six mois plus tard.

Devenue lieu de rassemblement des hippies dans les années 60 et 70, Paradise Valley la bien nommée est aujourd'hui encore nimbée de cette ambiance. Jimi Hendriix a laissé des traces dans la région. Mythe ou réalité ?

 

Deux routes possibles

 

La route la plus utilisée pour parvenir à la Vallée du Paradis passe par la localité d'Aourir, située en bord de mer. Une quinzaine de kilomètres après cette localité, dont la traversée a été énormément améliorée, un signal routier indique la direction d'un sentier pédestre qui aboutit à des piscines naturelles aux eaux turquoises

 

Google Maps choisit une autre formule, plus rapide : après avoir traversé le Barreau ouest d'Agadir, il convient de sortir de celui-ci à Iligh et de prendre la direction de la montagne.

 

Cabanes en roseaux

 

Arrivé à destination, on laisse sa voiture au parking, ce qui nécessitera au retour de remettre quelques dirhams au gardien. On emprunte un sentier qui grimpe d'abord, avant de redescendre. Commence alors le défilé des cabanes en roseaux qui accueillent le visiteur, ici pour un tajine, là pour un verre ou un thé à la menthe, dit "whisky marocain" (voir la galerie animée ci-dessous à gauche). 

 

Le paysage est superbe, rythmé par le dédale des palmiers-dattiers et une flore très abondante. Au bord de l'oued, dont les rives deviennent de plus en plus rocheuses, on croise des tables et des chaises enfoncées dans l'eau C'est une rafraîchissante invitation lorsque monte la température.

 

En moins d'une heure, par un chemin montant à flanc de coteau, qui devient panoramique dans sa partie supérieure, on parvient aux confins de la Vallée du Paradis, là où les bassins naturels constituent autant de lieux de jeu, voire de sport, ainsi que le montre une des vidéos ci-dessous.

 

SOS propreté

 

Ne cachons pas un gros point noir : des détritus en tous genres, en particulier des bouteilles de plastique, jonchent trop souvent le sol, détruisant la beauté sublime des lieux. Des panneaux d'incitation à la propreté ont été posés le long du chemin et une page s'est créée sur Facebook en vue de combattre ce fléau. Finalement, les alliés le plus sûrs de la nature sont encore les fortes pluies de fin d'automne, quand elle surviennent et emportent tout sur leur passage...

 

Des intiatives ont toutefois été prises dans le cadre de la COP22 de Marrakech. La 1ere journée de l'environnement de la fin août 2016 a vu une opération en règle de chasse aux déchets, sur le thème "Keep it clean, keep it zouin". Désormais 20 bacs à déchets et des panneaux de sensibilisation parsèment le parcours.

 

Partir tôt le matin

 

On peut consacrer une demi-journée, voire une journée à la découverte de la "Vallée du Paradis". Il est aussi possible de poursuivre jusqu'à Imouzzer, puis jusqu'à la piscine naturelle de Win-Timdouine, avant de regagner notre villa en location. Attention toutefois : ce programme est ambitieux et suppose de partir tôt du Jardin aux Etoiles !

 

Signalons enfin aux amoureux du cheval cheval la randonnée de trois jours jusqu'à la Vallée du Paradis proposée par Amodou Cheval. 

En voir plus
 

En 1 heure 45 minutes du Jardin aux Etoiles, avec le choix d'emprunter un parcours passant par Agadir, avec un chemin de durée équivalente pour le retour
 
 
 

La Vallée du Paradis et la ville d'Essouira sont nimbées de l'aura de Jimi Hendrix. Pourtant, le musicien américano-jamaïcain n'y séjourna que quelques jours, onze pour être précis. A l'époque du concert de Woodstock, qui se déroula quelques jours plus tard,  il n'en fallait pas davantage pour bâtir une légende.

 

En fait, le génial guitariste débarqua le 28 ou le 29 juillet 1969 à Casablanca, avec un groupe de copains. Après une nuit passée au Méridien Royal Mansour de la ville blanche et une autre à la Mamounia de Marrakech, la recherche de la fraîcheur incita Jimi Hendrix à joindre l'ancienne Mogador et la Vallée du Paradis. Aucune preuve incontestable n'est toutefois disponible pour attester de sa présence à la Vallée du Paradis. Toujours est-il, et cela est certain, que cette dernière a constitué un important point de rassemblement des hippies à l'époque du "Flower Power". 

 

Ce qui est établi, en revanche, est que Jimi Hendrix appréciait les souks marocains, et qu'il ne se priva pas de faire des achats, en particulier vestimentaires.

 

A Essaouira, Jimi Hendrix séjourna à l'Hôtel des Iles, idéalement situé face à l'océan. La directrice commerciale de cet établissement prétendit que le musicien avait occupé la suite qui fut celle d'Orson Welles, lorsque celui-ci réalisa des scènes d'"Othello" à Essaouira et à El Jadida. Il semble que ce ne soit qu'enjolivure romanesque... La légende veut aussi que Cat Stevens et Bob Marley foulèrent à la même époque le sol du Souss et de la Province d'Essaouira. Mais cela est une autre histoire.

 

Le trip marocain de Jimi Hendrix prit une autre dimension lorsque se propagea la rumeur selon laquelle un de ses chef-d'oeuvres, "Castles made of sand", que l'on entend en ouvrant cette page, lui fut inspiré par les ruines de tours crénelées qu'on peut admirer encore aujourd'hui au large d'Essaouira. Cette histoire fait peut-être le bonheur du monde touristique marocain, mais n'est que pure invention. "Castles made of sand" a en effet été écrit deux ans avant le voyage marocain, en 1967. Autant en emporte le vent...

 

Voir aussi Les années hippies au Maroc par la photo.

 
 

Trip marocain de Jimi Hendrix : légende et réalité

                   Additional information about the riad : 0041 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html