Marina d'Agadir : 320 places d'amarrage de bateaux et des appartements chers

La deuxième tranche de la Marina d'Agadir (lire Agadir au Maroc : une agglomération de 700'000 personnes) a permis la création de 320 places d'amarrage dans le port bordé d'immeubles construits en fer à cheval (notre image). On ne peut pas dire que les plaisanciers se bousculent au portillon. Il est vrai que les Marocains ne sont pas des navigateurs-nés et que les tarifs se révèlent élevés : redevance de 10'800 à 117'000 euros, suivant la grandeur du bateau, et taxe de stationnement de 47 euros la semaine pour un six mètres et de 12'500 euros l'année pour un yacht de 30 mètres. Il existe néanmoins des privilégiés suffisamment argentés pour s'octroyer ces avantages. Cliquer ci pour des Informations sur le port. La Marina a créé un nouvel espace marin entre l'ancienne kasbah d'Agadir Oufella et la Corniche. Il y a deux manières de la considérer : soit on n'y pénètre pas sous prétexte qu'il s'agit d'un lieu bling-bling réservé à une certaine caste, soit on manifeste la curiosité d'aller voir de plus près ce qui s'y passe. Par exemple des productions de musiciens gnaoua qu'il peut arriver que vous rencontriez. .Après avoir été tenté par la première variante, je me suis décidé pour la seconde. C'est ainsi que j'ai aimé le café Venezia Ice (lire Restos et cafés d'Agadir : du mauvais et du bien meilleur....) et le restaurant Les Blancs, assez cher mais de qualité, donnant. lui, sur la plage. On m'a dit par ailleurs le plus grand bien de La Madrague, mais je ne l'ai pas encore testée. J'ai trouvé très agréable le magasin de vêtements Zara (il y en a plusieurs autres). Ces surfaces de vêtements branchées se trouvent sur la partie Sud du fer à cheval que constitue la Marina. Reste la question de la vente des appartements qui entourent le port. Ils sont proposés actuellement entre 475'000 euros pour un quatre pièces et 200'000 euros pour un trois pièces. Ces prix sont extrêmement élevés, surtout lorsqu'on constate l'aménagement intérieur. Le living comprend une très petite cuisine (notre photo). La déco de base est correcte, mais banale et totalement anonyme. Notre photo : une salle de bains. On ne peut pas déduire de ces photos que l'artisanat traditionnel marocain y tient une grande place ! Ni terres cuites de Fès, ni tadelakt ! Il n'en demeure pas moins que ces appartements représentent un investissement d'avenir eu égard au développement attendu de l'ouverture de l'autoroute Marrakech-Agadir, l'an prochain. Un utilisateur se plaignait il y a deux ans de la mauvaise qualité des services (lumière et prise TV, service de sécurité trop envahissant). Les principaux actionnaires de la Marina sont le Jordanien Ali Zaïd ainsi que les Marocains Aziz Akhannouch, actuel ministre de l'agriculture, et Ali Ouakrim. Le projet en est à l'achèvement de la troisième étape. Une quatrième est prévue.

Marina d'Agadir : 320 places d'amarrage de bateaux et des appartements chers